Le Conseil syndical interrégional Saar-Lor-Lux: un coin d'Europe en marche? Sylvain Schirmann Créé le 10 juillet 1976 à Sarrebruck, dans le cadre de la Confédération europé¬ enne des syndicats, le Conseil syndical interrégional Saar-Lor-Lux (CSI) est le premier conseil syndical interrégional européen. Regroupant trois organisations au moment de sa naissance (le DGB-Saar, la CGT-FO Lorraine et la CGT-Lux), le Conseil allait rapidement s'ouvrir à deux autres syndicats au cours de l'année suivante: la CFDT et la CFTC Lorraine, tant et si bien que l'on peut considérer cette structure de cinq confédérations comme le noyau fondateur. C'est à la première phase de l'expérience, c'est-à-dire à la mise en place de l'action syndicale transfrontalière jusqu'au début des années 1980, que nous nous intéresserons. Certes depuis le CSI s'est agrandi. Trois nouvelles organisations s’y sont affiliées: la CGT, le LCGB Luxembourg (syndicalisme chrétien), le DGB-Trèves, ce dernier ajout témoignant également de l'extension géographique de la «grande région» qui inclut à partir de ce moment la partie occidentale de la Rhénanie Palatinat. Cette extension n'a pas fondamentalement modifié les objec¬ tifs initiaux du CSI, ni résolu les problèmes que pose la coopération syndicale transfrontalière. Trois aspects retiendront notre attention dans cette courte synthèse: - dans un premier temps, nous présenterons les objectifs, les structures mises en place et les principes de fonctionnement du CSI; - nous analyserons ensuite son projet de création d'une région européenne dans l'espace transfrontalier Saar-Lor-Lux; - enfin, en guise de bilan, nous insisterons sur les difficultés que rencontre ce dialogue syndical transfrontalier, difficultés liées non seulement à des réalités économiques différentes, mais également à des approches culturelles différen¬ tes. Objectifs, structures et principes de fonctionnement du CSI Créé le 10 juillet 1976, le CSI s'assigne d’emblée plusieurs missions. Elles découlent de ce que dit son texte constitutif: «Compte tenu de la singularité du traité franco-allemand sur la Sarre, ainsi que des relations très étroites et des dépendances mutuelles dans la région de con¬ centration économique de la Sarre, de la Lorraine et du Luxembourg, le CSI a décidé de représenter et de promouvoir les intérêts sociaux, économiques et 333