SUBJECTIVITÉ DU RÉEL II ce une vaine recherche que celle de l’intelligence abstraite, qui présume de connaître les choses en soi. La voie qu'elle suit ne lui permet de découvrir que le défaut, que l’ab- sence de ce qu’on aime, de ce qui est digne d’être aimé. Ce défaut le mal, la laideur sont en effet ce qu’on n’aimera jamais ; c’est au contraire ce que par définition on ne peut que haïr.