Full text: Histoire abrégée de Sarrebrück et de ses mines

Jean II mourut le 11 mars 1381, ne laissant qu’une 
fille, Jeanne, qui avait épousé Jean, comte de Nassau. 
De ce mariage, naquit Philippe, seul héritier des Sarre- 
brück-Commerey; par lui la maison de Nassau fut 
introduite dans la vallée de la Sarre. 
Les Nassau venaient des bords de la Lahn, sur la rive 
droite du Rhin. Dès le x111° siècle, par les enfants de 
l’un d’eux, Henri le Riche (1198-1249), ils s’étaient par- 
tagés en deux branches : la branche Walramienne et la 
branche Ottonienne. De celle-ci devaient sortir les 
princes d'Orange-Nassau qui montèrent sur le trône de 
Hollande. La branche Walramienne, qui résidait à 
Wiesbade, fut illustrée par l’empereur Adolphe de Nas 
sau (1292-1298). 
C’est le petit-fils de l'empereur Adolphe, Jean, comte 
de Nassau-Weilbourg, qui épousa Jeanne de Sarrebrück, 
en 1353; il fonda ainsi la maison dr Nassau-Sarrebrüek, 
qui devait se perpétuer jusqu’en 1797. Son fils, Phi- 
lippe I”, comte de Nassau et Sarrebrück, seigneur de 
Commercy et de Morley, fut, toute sa vie, pensionné par 
le roi de France qui lui faisait une rente de 1.000 livres 
tournois. 
Sa femme, la princesse Elisabeth de Lorraine, culti- 
vait les lettres françaises. Elle hérita de goût de sa mère 
Marguerite de Joinville, qui fit mettre en prose notre 
poème de chevalerie Lohier et Mallart. A son tour, 
Elisabeth fit traduire en allemand cette chanson de 
geste et celle de Iluques Canet. C’est par cs tradue- 
tions et d’autres analogues que notre littérature romane 
S’acclimata sur les bords du Rhin. 
; IV. — Les comtes de Sarrebrück et la Monarchie 
francaise. 
En 1552, Metz, conquise par Henri IT, fut incorporée 
dans le Domaine de la Couronne die France. Cet événe- 
ment, sanctionné par le traité de Cateau-Cambrésis, en 
1539, devait, en droit féodal, justifier plus encore qu’elle 
ne l’était auparavant, l’ambition de nos rois, de ratta-
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.