Full text: Stadtentwicklung im deutsch-französisch-luxemburgischen Grenzraum

d’ensemble. Lods* propose une adaptation littérale des principes de la Charte d’Athè¬ 
nes et des Trois Etablissements Humains, de Le Corbusier. Sous-tendu par un langage 
fonctionnaliste, le propos urbanistique de Lods* rencontre une forte opposition dans 
la population, et c’est Paul Schmitthenner* que le maire allemand charge d’élaborer 
un contre-projet. Schmitthenner* n’est pas moins utopique que Lods* lorsqu’il 
propose une ville nouvelle, mais au visage nostalgique. 
Le plan de Marcel Lods* a aussi comme adversaire résolu le Grand Prix de Rome de 
sculpture Albert de Jaeger*, "conseiller artistique" du général Koenig, commandant 
les forces françaises en Allemagne, qui inspire, afin de torpiller définitivement son 
plan, la création d’un Conseil Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme regroupant 
des personnalités françaises telles que Roger-Henri Expert*, Pierre Lavedan, Auguste 
Perret* ou Henri Prost, et des figures importantes de l’architecture allemande comme 
Paul Bonatz*, Richard Docker* ou Otto-Ernst Schweizer*. 
- F fc T & t> E J U 0 
JMEK5ME MKgRÜOÆN 
111. 1: Georges-Henri Pingusson*: Projet pour l’Ambassade de France 
à Sarrebruck, 1948, perspective de la façade sud 
313
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.