Full text: Die alte Diözese Metz

Les visites pastorales et leurs premiers enseignements 
Quand on évoque les visites pastorales, il convient d’en différencier deux types : 
- les premières que l’on qualifie de générales parce qu'elles recouvrent toutes les 
paroisses d'une circonscription 
- celles que l’on qualifie de visite isolée6. 
Les tournées générales 
De 1689 à 1789 quatorze tournées générales ont eu lieu qui se repartissent suivant les 
différents épiscopats : 
- une sous Georges d’Aubusson de la Feuillade7 
- six sous Du Cambout de Coislin (1697 - 1732) 
- quatre sous Rouvroy de Saint Simon 
et trois sous l’épiscopat de Montmorency-Laval (1760 - 1789), ce qui correspond 
grosso modo à une visite tous les six ans sous Du Cambout de Coislin, une tous les 
sept ans sous Claude Rouvroy de Saint Simon, et une tous les dix ans sous Mont¬ 
morency-Laval. 
On ne peut toutefois affirmer l'exactitude des chiffres pour les trois évêques qui se 
succédèrent de 1669 à 1760, car les différents procès verbaux et ordonnances qui 
permirent de les avancer ne sont pas inscrits sur un registre, mais sur de simples 
feuillets dont certains auraient du disparaître. A partir de 1748 toutes les ordonnan¬ 
ces figurent dans un registre et ce jusqu’à la fin du siècle6; donc la moyenne des visites 
effectuées par année sous Montmorency-Laval serait authentique. 
La première moitié du siècle étudiée, 1689 - 1735, compte huit visites. Dans la décen¬ 
nie 25 - 35 on peut constater une extrême régularité des visites au nombre de cinq, ce 
qui constitue en moyenne une visite tous les deux ans. 
La seconde moitié de la période compte six visites. Entre 1735 et 1747 nous n’avons 
malheureusement pas de trace de visite pastorale. Les visites étant régulières avant 
1735 et après 1747, il serait douteux que celui-ci n’ait pas été parcouru durant ces 
douze années. Entre 1756 et 1770, il n’existe pas non plus de procès-verbaux ou 
ordonnances qui pourraient témoigner d'une visite pendant ces quatorze années. Il 
n’y eu effectivement pas de tournée générale durant les dix premières années de 
l'épiscopat de Montmorency-Laval. 
A partir des années soixante-dix, et ce jusqu'à l’année 1783, le caractère de la visite 
change quant au nombre des paroisses visitées. Les visites sont très fréquentes 1770 - 
1771 - 1772 - 1773 - 1774 - 1776 - 1778 - 1781 - 1784 mais ne couvrent à chaque fois 
que six à neuf paroisses9. 
6 Les procès-verbaux, ordonnances ou mémoire de visite qui résultèrent de ces visites sont en 
grande partie, détenus aux AD Meurthe-et-Moselle 1 F 172/3. 
7 II ne faut pas omettre qu’en commençant en 1689 nous avons amputé «son règne» à la tête du 
diocèse d’une vingtaine d’années (1669 - 1697). 
8 AD Meurthe-et-Moselle, Registre des ordonnances à la suite, des procès-verbaux de visite 
canonique 1748 - 1788. Archiprêtré de Sarrebourg. 
9 II faut voir à travers ce changement du caractère de la visite, l'application d’une ordonnance 
de Montmorency-Laval prescrivant en 1760 aux archiprêtres de faire une visite de leur circon¬ 
scription au moins une fois tous les trois ans. AD Moselle 19 J 721. Ces neufs visites 
regroupées constituent en fait trois tournées générales. 
254
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.