Full text: Histoire abrégée de Sarrebrück et de ses mines

35 - 
toute justice qu’elle demande que l’iniquité commise à 
son détriment, en 1815, soit radicalement réparée. 
Un siècle d’usurpation tyrannique ne saurait consa- 
crer la forfaiture diplomatique que nous avons racon- 
tée et contre laquelle les Lorrains autochtones, des deux 
langues, n’ont jamais cessé de protester. Et quant aux 
mines de houille et aux richesses métallurgiques du pays, 
nous avons sur elles des droits historiques qui concor- 
dent avec nos intérêts. 
Ce sont, nous l’avons constaté, les ingénieurs de l’Etat 
français qui en ont fait, à grands frais, l'exploration 
méthodique; c’est l’Etat français qui en a préparé l’ex- 
ploitation intensive lorsque le pays était français. Ce 
n’est pas tout encort : le grand canal des Houillères par 
lequel s’écoulent, comme un fleuve noir, tous les pro- 
duits des mines de Sarrebrück, est une création fran- 
çaise. Il à été creusé avec des capitaux français et par 
des ingénieurs français : il ne fut même achevé que sous 
Napoléon III _qui, en 1866, le fit raccorder, à Gon- 
drexange, avec le canal de la Marne au Rhin. Tout le 
bassin de la Sarre, jusqu’à Tholey et Mettlach doit être 
réuni à la France, en dédommagement dies ruines et des 
destructions accomplies par les Allemands dans nos dé- 
partements du Nord. Il forme un tout, géographique- 
ment, hydrographiquement, orographiquement, indus- 
triellement, économiquement. Il est bien délimité et il 
donnera dans cette région. à la France une frontière ré- 
gulière, rationnelle et historiquement justifiée.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.