Full text: Histoire abrégée de Sarrebrück et de ses mines

11 
comte de Sarrebrück jure fidélité et rend l'hommage 
féodal au roi de France. Aussi, est-il comblé par le roi 
qui le possessionne de seigneuries dans les bailliages de 
Chaumont et de Vitry, en Champagne. On le voit com- 
battre dans les rangs de la chevalerie française et, en 
1356, il est fait prisonnier à la bataille de Poitiers, avec 
le roi Jean le Bon. Quelques années plus tard, en 1364, 
le roi de France Charles V, succédant à son père, inves- 
tit, à l’occasion de son sacre, le comte de Sarrebrück de 
la haute dignité de grand Bouteiller de France, en témoi- 
gnage de reconnaissance pour sa fidélité, ses bons et 
loyaux services; Charles V l’appelle « son cher et féal 
cousin, le comte de Salbruche » 
Suivant un vieil usage, le comte eüt eu, comme grand 
Bouteiller, le droit de retenir pour lui la coupe et l’ai- 
guière du Sacre, après la cérémonie. À la place de ces 
deux précieux objets, le roi lui fait donner 1.500 francs 
d’or (30.000 francs de notre monnaie). 
En 1367, le comte Jean achète une maison à Paris. 
L’année suivante, à son titre de grand Bouteiller, il 
ajoute celui de président de la Chambre des Comptes; 
puis, il est chargé de diverses missions à l'étranger. Ses 
services sont toujours largement rétribués. 
Par son testament rédigé en 1380, il ordonne, s’il meurt 
en France ou en pays où l’on parle roman (français), 
quie son corps soit enterré à Commercy, en la chapelle de 
Saint-Nicolas, et s’il meurt en pays où l’on parle alle- 
mand, il choisit sa sépulture dans le chœur de l’abbaye 
de Wadgasse, où son père et sa mère sont inhumés. « Il 
veut que le jour de son décès, à la dernière messe, quil 
sera de Requiem, on mène à l’Offrande seulement deux 
chevaux, sur l’un desquels sera monté un homme armé 
de ses armes, heaume et flavel (flabellum), en la manière 
usitée dans ces cérémonies, et ce cheval sera couvert d’un 
drap orné dc ses armes. Le second cheval ne sera pas 
couvert, mais celui qui le montera portera la bannière de 
sa maison. Les deux chevaux seront offerts, et on y mettra 
le prix pour les racheter, ct on donnera la valeur à 
l’FEglise. »
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.