Full text: Stadtentwicklung im deutsch-französisch-luxemburgischen Grenzraum

durance de ces deux types de parcelles dans la création des cités ouvrières de l’Alsa- 
maisons-types 
îlots 
I. 
II. 
Il/a 
III. 
IV. 
V. 
VI. 
total 
n. a. 
% 
N1 
2 
7 
- 
- 
1 
- 
14 
24 
11,0 
N2 
2 
7 
2 
2 
- 
- 
16 
29 
13,3 
N3 
2 
6 
- 
6 
- 
12 
- 
26 
11,9 
N4 
9 
20 
- 
6 
1 
14 
- 
50 
22,9 
N5 
2 
4 
- 
- 
3 
- 
- 
9 
4,1 
N7 
2 
6 
- 
16 
- 
- 
- 
24 
11,0 
N9 
- 
6 
4 
18 
- 
10 
- 
38 
17,5 
Nos 6,8,10,11 
- 
8 
- 
- 
- 
- 
10 
18 
8,3 
Total n. a. 
% 
19 
8,7 
64 
29,4 
6 
2,8 
48 
22,0 
5 
2,3 
36 
16,5 
40 
18,3 
218 
100 
Tabl. 1: La répartition des maisons-types par îlot du plan d’urbanisme d’E. 
Schimpf, janvier 1910 
Ainsi, les parcelles de 5-6 m de large caractérisent les maisons-types unifamiliales en 
bande - T II., T V., au nombre de 84 - qui ont un accès direct sur la voie publique 
et le jardin. Les maisons unifamiliales jumelées de T VI. font une petite exception 
dans leurs parcelles de 8 m de large, à cause de l’obligation du programme et de la 
Bauordnung de laisser une distance de 4-7 m de large entre les bâtiments; celles-ci 
ont aussi un accès direct au jardin potager. Je voudrais enfin signaler un aspect 
intéressant de l’organisation des parcelles en 1910: les grandes parcelles nouvelles de 
15-20 m de large correspondent aux logements groupés par quatre, qui doivent être 
divisées, pour les jardins, suivant le nombre de familles qui se trouvent dans les bâti- 
28 L’historien alsacien, le Prof. Raymond Oberlé, considère que la maison historique mulhou- 
sienne la plus typique varie entre 5-7 m de large. (Raymond Oberlé, Martine Stahl-Weber, 
Mulhouse, Panorama monumental et architectural, des origines à 1914, Ed. Contades, Stras¬ 
bourg 1983, p. 92 et suite.) Pour la construction du Nouveau Quartier de Mulhouse en 1826- 
1830 - le seul exemple en France en dehors de la rue de Rivoli à Paris, du classicisme roman¬ 
tique, d’après Henry-Russell Hitchcock, - les jeunes architectes alsaciens AJ.Félix Fries et 
Jean-Godefroi Stotz, concepteurs du Nouveau Quartier, ont introduit des îlots nouveaux avec 
des parcelles de 12 à 16 m de large. (Jonas, N. 17, chapitre XI.). 
221
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.